Martine Spiesser
Psychanalyste
Addictologue
Psychothérapeute
Coach
Praticienne de la pleine conscience
Formatrice
Bilingue : Français/Anglais
Biarritz-Paris

Boite à Outils

Voici une boite à outils très utile pour accompagner votre démarche thérapeutique: selon vos besoins,nous choisirons parmi ces pratiques:


1/Méditer :une autre façon de se connaître et d 'accompagner sa thérapie

De plus en plus de personnes en psychothérapie et en processus de développement personnel pratiquent la méditation. C 'est une autre manière de se rapprocher de soi et de se connaître. C 'est un moyen de cheminer à la rencontre de soi et de découvrir notre paysage intérieur. Les personnes qui associent méditation et thérapie disent toutes que cette association est un merveilleux accélérateur.
Les expériences scientifiques effectuées sur des méditants ont prouvé l' efficacité de la méditation : diminution du stress, diminution de 40% des risques de rechute en cas de dépression, etc.
Certains pratiquent la méditation dans un but de gestion de stress, d’autres pour accompagner un travail de psychothérapie ou un cheminement spirituel.
Lorsque les pensées discursives s’apaisent, elles laissent place au silence intérieur. Le calme et la paix nous envahissent peu à peu et notre esprit semble spacieux. Avec la pratique nous pouvons mieux canaliser nos émotions dans notre vie de tous les jours.
Grâce à la conscience du corps et du souffle, nous abordons le monde avec plus de recul et donc plus de sagesse. Le mental est plus stable et donc le corps plus détendu

2/-La Méditation basée sur la Pleine conscience

Rappelons que la pratique de la pleine conscience, une forme très simple de méditation centrée sur l’instant présent, a démontré scientifiquement son aptitude à nous maintenir en bonne santé ,physique et mentale,nous libérer du stress, à traverser les plus grandes épreuves.
La pratique de la pleine conscience a pour but de nous aider à mieux vivre notre vie en appréciant au maximum chaque instant. Nous sommes vivants et conscients ! C’est une chance exceptionnelle et notre plus grande source de bonheur quand on sait l’apprécier chaque jour et, pour les plus entraînés d’entre nous, à chaque instant. Et que nous apporte la pratique de la pleine conscience pour mieux goûter notre vie ? Elle nous apprend à être ouvert et disponible à ce qui nous entoure, à ce qui nous arrive, à ce qui se passe en nous. Elle nous ouvre les yeux, les oreilles, le cœur et le cerveau. Elle nous rend capable de tout apprécier, les meilleurs moments et les moins bons, tant il est vrai que le bonheur dépend plus de nous que des évènements.
Depuis que le Dr Jon Kabat-Zinn a démontré l’efficacité clinique de la pratique de la pleine conscience et depuis que Matthieu Ricard en a divulgué les bases en France, nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir nous y mettre. Nous y mettre, mais pourquoi attendre ? Le plus souvent parce que nous pensons ne pas avoir le temps. Ou bien parce que nous avons essayé un peu, sans trop insister. En fait, ce qui nous manquait c’est une méthode simple. La voici MBSR et MBCT que je vous inviterai à découvrir.
. Vivre c’est vivre l’instant présent. On ne peut pas vivre dans le passé ou dans le futur : (...) pendant ce temps, on n’existe pas.
Comprendre que, lorsque nous n’arrivons pas à les résoudre (nos problèmes), mieux vaut mille fois prêter attention à notre souffle qu ’à nos ruminations.
Inviter le monde en nous et découvrir sa subtilité et sa diversité, au lieu de ne voir de lui que ce qui correspond à nos obsessions de l’instant.
A propos de la contemplation : mystique apaisante et étonnante de la casserole ou de l’éponge, négligées et oubliées.
Faire la chasse à tous ces automatismes consistant à allumer sans y penser la radio, la télé, l’ordinateur.
Accepter ce qui est rend plus calme et plus intelligent. Et donc plus capable de changer ce qui doit l’être.
Il s’agit d’une forme de méditation particulière.
Plus précisément, il s’agit d’un « état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au moment présent, sans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment » (d’après Jon Kabat-Zinn, 2004).
La personne apprend alors à être pleinement consciente de son vécu présent, en particulier de ses émotions et sensations corporelles, agréables ou désagréables.

Jon Kabat-Zinn a établi un protocole rigoureux d’apprentissage de la méditation au profit de personnes souffrant de douleurs chroniques : ce protocole a été utilisé dans un contexte médical et validé scientifiquement. Des psychologues comportementalistes se sont intéressés à ce protocole et l’ont utilisé à des fins de prévention de la rechute dépressive. L’efficacité en ce domaine a été telle que cette pratique méditative fait désormais l’objet de recherches multiples mises en oeuvre dans plusieurs universités du monde entier.
Pourquoi pratiquer la méditation basée sur la « Pleine Conscience » (Mindfulness) ?

Dans une perspective de développement personnel :
-En développant le potentiel de transformation personnelle qui existe chez les thérapeutes/instructeurs et chez leurs patients. Une telle transformation est le travail de la pleine conscience elle-même, fruit d’une attention très spécifique accordée à tout le paysage, intérieur et extérieur, de sa propre expérience, y compris des émotions intenses. On pourrait appeler ceci le chemin vers l’incarnation de l’intelligence émotionnelle.
L’« intelligence émotionnelle » est une forme d’intelligence qui se fonde sur l’émotion (l’intuition). Développer notre intuition favorise notre créativité : c’est en effet par un processus émotionnel que peut émerger de l’intérieur de nous spontanément la solution à un problème nouveau ou une idée originale (sous une forme verbale ou non-verbale : une image, par exemple).
Elle joue un rôle capital dans les prises de décision où le raisonnement seul ne peut agir ou suffire : il s’agit de toutes les décisions dont les conséquences à long terme sont imprévisibles de manière logique (par exemple, le choix de l’attitude éducative à adopter envers nos enfants dans une situation donnée ou, dans le domaine professionnel, les décisions d’orientation à long terme dont les effets sont imprédictibles de manière raisonnable). L’« intelligence émotionnelle » joue aussi un rôle fondamental dans les relations humaines,en développant nos capacités relationnelles:aisance à être en lien, à aimer,accueillir sans jugement, sociabilité.
Elle joue également un rôle dans ce que l’on appelle l’empathie, c’est-à-dire la capacité à percevoir, dans l’immédiateté ,le vécu émotionnel de notre interlocuteur, à le comprendre et en conséquence, à pouvoir y réagir de manière adéquate.
En résumé, la pratique méditative permet de développer sa capacité d’intuition et de décision. Elle contribue à augmenter la confiance en soi et le plaisir à vivre simplement .
Dans une perspective psychothérapeutique :
Il a été démontré que la pratique de la méditation basée sur la « Pleine Conscience » pouvait améliorer un certain nombre de difficultés psychologiques.
La psychothérapie cognitive basée sur la pleine conscience (méditation) fait aujourd’hui partie des moyens de prévention des rechutes dépressives et des rechutes pour les addicts.
Cette pratique améliore la gestion du stress, la gestion de l'impulsivité (accès de colère, crises de boulimie, la gestion de la douleur chronique ainsi que la gestion de la détresse face à la maladie).
Cette pratique diminue par ailleurs l'anxiété chronique, l'insomnie, le perfectionnisme excessif, les ruminations, etc...
Elle permet en outre de mieux faire face au harcèlement moral.
Et cette énumération n’est pas limitative…
C'est le début d'une nouvelle façon de vivre!

3/LES CONSTELLATIONS FAMILIALES

Repérons les rôles que nous avons pris depuis si longtemps…

Une partie de nos sentiments, comportements et symptômes sont liés à notre histoire familiale. Il réside en nous une loyauté et une fidélité à la conscience familiale qui veut qu’une génération reprenne les conflits non réglés des générations précédentes. Ainsi, nous portons aussi en nous des destins qui ne nous appartiennent pas et souvent, sans même le savoir, nous tentons de les résoudre. Les constellations familiales permettent de remonter à la conscience des conflits, des intrications, des « fidélités » que nous portons inconsciemment afin de les réparer pour s’en libérer. Ainsi, celui qui va mal dans une famille n’est pas forcément celui qui est à l’origine du problème.

Les constellations familiales aident à :
- se libérer de liens inconscients, ombrageux et limitatifs,
- trouver sa place dans sa famille et dans sa vie,
- améliorer ses relations dans son couple, dans sa vie sociale,
- mieux comprendre le sens de sa famille, de ses origines, de ses comportements et ses croyances de vie,
- faire la paix avec sa famille,
- vivre son propre destin, cheminer dans sa propre mission de vie,
- trouver notre autonomie, et notre liberté.

PRINCIPE DE LA THERAPIE
Dans la pratique, la personne met en scène l’image qu’elle a, à l’intérieur d’elle-même, de son système familial (ou du groupe dans lequel le désordre s’est installé). Elle choisit intuitivement ces représentants familiaux au sein d’un groupe de personne ou de coussins (pour des séances individuelles). Elle les positionne les uns par rapport aux autres, et par rapport à elle-même, puis commence à dialoguer avec eux.
Là où il y a un dysfonctionnement, la personne va manifester des ressentis, des sentiments, des émotions et des attitudes qui vont faire apparaître les liens cachés, les secrets, les règles et leurs manquements qui règnent dans sa famille.

INDICATION
Cette thérapie est particulièrement conseillée pour des personnes vivant des problèmes relationnels, des conflits, des crises de couple, des séparations, des problèmes familiaux.
Elle est enrichissante pour les personnes désireuses de mieux se connaître et de mieux connaître leur origine.

4/LA PSYCHO GENEALOGIE

Moyen d"épanouissement personnel, elle bénéficie toute la vie ,à tout âge, à tous moments clés , pour tous niveaux socioculturels.
- Les vingtenaires, trentenaires, quadra- quinqua- sexa- génaires et plus:
Voulant vivre plus en harmonie avec eux-mêmes et leur environnement, sortir de leurs scénarii de vie difficiles et répétitifs, que certains appellent avec humour ou désespoir, leurs valises ou leurs vieilles casseroles.

- Les seniors
Nombre de mamy-boomer ont travaillé , sur les systèmes familiaux vécus ou passés, ont pu faire la lumière sur des passages délicats d’un passé personnel non pacifié, ou décevant. En donnant du sens, en créant leur génogramme, elles ont perçu la puissance du système transgénérationnel dans leur vie et celle de la famille. Elles ont pu faire des deuils, se vivre déculpabilisées, et, in fine, ont choisi, pour certaines, de devenir "passeuses de mémoire familiale", se sont investies, libérant des secrets de famille, se sont découvertes et ont pu alors donner à leur vie son plein essor.

- Le couple:
Il n’échappe pas aux mystères des reproductions de schémas systémiques familiaux, dettes, loyautés transgénérationnelles. Il lui est possible de faire un travail psychogénéalogique permettant de débusquer le ou les contentieux ou comptes-en-cieux programmants du siècle passé, puis les déplacer de son chemin en solo ou en duo ! Il est bon de s’arrêter un instant sur ce passé lorsqu’il y a une envie de rupture soudaine, l’envie subite quoique inexpliquée de tourner la page pour d’autres conquêtes. Etudier son arbre, ses plaintes, ses faillites, ses résiliences est aussi une façon subtile de comprendre nos mécanismes tant comportementaux que relationnels, s’organiser pour remédier à des situations induites par des "logiques", loyautés, dettes, réparations, systémiques transgénérationnelles. Et peut-être choisir de vivre sa vie autrement.

- les parents et futurs parents :
souhaitant "élever" leur(s) enfant(s) plus en conscience, alors qu’ils ont entendu parler des répétitions ou complications mais aussi des qualités positives de certaines loyautés filiales et fraternelles transmises au sein des générations, ils peuvent choisir de les identifier pour s'en éloigner et d'éviter de reproduire, voir transmettre certains schémas, et ainsi trouver du confort dans leur métier de parents,

- les fratries adultes, les parents et grands-parents, retraités ou pas:
ayant besoin d'éclaircir le passé familial et filial, découvrir les arcanes généalogiques, se délivrer de secrets de famille, pour retrouver du sens et harmoniser leur vie, transmettre à leur descendance l'accès à une ouverture d'esprit génératrice d'épanouissement personnel, de liberté d'être, et d'autonomie.
Chaque personne est unique. Les liens qu’elle entretient avec les membres de sa fratrie lui appartiennent certes, mais… on reproduit bien souvent des configurations systémiques identiques vécues par les fratries de nos aînés (même si on ne les a pas connus), factuellement ou symboliquement (la mémoire familiale suffit parfois pour faire le constat, ou on peut s’appuyer sur quelques recherches généalogiques ciblées).
Même sans le vouloir, nous pouvons être en loyauté inconsciente, et reproduire des schémas collectivement.
La logique transfratrie est une dimension à ne pas oublier dans toute étude psychogénéalogique de qualité ! et lorsqu’elle est faisable en fratrie, c’est un immense cadeau.

La psychogénéalogie donne des clés indispensables pour repérer des positionnements de vie, tant dans les familles que les groupes, aider à gérer des stress, des conflits, créer de la cohésion des équipes , optimiser l accueil, aider à l’ orientation.

5/ LA SOPHROLOGIE

Lors d'une séance, la technique est basée sur l'écoute de soi et de son corps. La sophrologie s'inspire très largement du yoga, du zen, de la méditation. Il s'agit d'un véritable entraînement existentiel de l'être qui permet une meilleure connaissance de soi.
Cette technique peut être aussi utilisée dans les cas suivants:Anxiété, angoisse, trac, surmenage, timidité, hyperémotivité, tabagisme, sexualité, trouble alimentaire etc. La sophrologie permet de faire face aux problèmes du quotidien dans l’ optique d’ acquérir une meilleure estime de soi. Ainsi, elle est recommandée pour accroître la confiance et les capacités d’ adaptation pendant les changements de vie. Elle permet de développer la confiance et la valorisation de soi en prenant conscience de ses capacités. La personne est actrice de son évolution dans la mesure où elle joue un rôle primordial dans la réalisation de son parcours de vie. En effet, le changement est impulsé et à la fois vécu par la personne qui sera maitresse de son changement physique et psychique.
S’appuyant sur une technique de gestes précis de relaxation dynamique, de supports visuels permettant l’expulsion des sentiments négatifs et assurant le développement des facultés positives de tout un chacun, la sophrologie permet d’entreprendre un changement vers l’atteinte d’une situation de bien-être et in fine de mieux-être.
Cette science a pour but de faire renaître ou de créer les sentiments de bien-être et de les amener à leur optimum pour améliorer la qualité de vie de chacun.

6/LE "KIT MINCEUR":

Méthode d' accompagnement global pour maigrir, réapprendre à prendre soin de son corps et l'aimer.