Martine Spiesser
Psychanalyste
Addictologue
Psychothérapeute
Coach
Praticienne de la pleine conscience
Formatrice
Bilingue : Français/Anglais
Biarritz-Paris

ADDICTION - DEPENDANCE ET TOXICOMANIE

Nous sommes de plus en plus nombreux à souffrir d'une quelconque dépendance. Cela peut aller d’une simple habitude à des dépendances impliquant un potentiel de destruction physique et mentale.

La dépendance porte sur des substances (médicaments, drogues, alcool,tabac...) ou/et sur des comportements (travail, internet, sexe,nourriture,sport...). L’OMS définit l’addiction comme "un état de dépendance périodique ou chronique à des substances ou à des comportements". La dépendance se caractérise par la survenue de symptômes de sevrage en cas d’absence de la substance ou activité addictive, ainsi que par le développement d’une tolérance impliquant une augmentation de la dose nécessaire – quels que soient les signes de destruction physique ou psychique.

Formes

Dépendances liées à un comportement:

Des éléments ne contenant aucune substance addictive peuvent, eux-aussi, donner lieu à un état d’enivrement. Cet état, engendré par une distribution accrue d’endorphine («hormone du bonheur»)et d'autres réactions dans la chimie du cerveau, peut entraîner une dépendance à partir du plaisir initialement ressenti. Pour ce type de dépendance, la situation de vie et la personnalité de chacun joue également un rôle.

Quelques exemples:

• Troubles du comportement alimentaire: anorexie, boulimie et binge eating.
• Addiction au sexe
• Travail (Workaholic, dépendant du travail)
• Sport (les coureurs de marathon sont particulièrement exposés)
• Médias : internet, chat, téléphone mobile, SMS, jeux vidéo, etc.
• Télévision (dépendance aux séries, feuilletons, etc.)
• Dépendance sexuelle, dépendance affective, dépendance relationnelle (à un pervers narcissique)
• Jeu
• Situations extrêmes (bungee-jumping, escalade libre, conduite à vitesse élevée)
• Vol (kleptomanie)
.Co-dépendance (le désir de toujours vouloir aider autrui, compulsion à aider)
• Nettoyage
• etc.

Exemple de dépendances à une substance

Le terme drogue désigne les substances conduisant à une dépendance. Parmi ces substances, on compte notamment la nicotine, les médicaments addictifs, les stupéfiants ainsi que l’alcool. Leur point commun est qu’elles altèrent la conscience ou la manière de percevoir les choses et peuvent déclencher des sensations que le sujet trouve agréable.

Effet excitant

• Drogues légales comme l’alcool en quantité modérée, la caféine, la nicotine (voir chapitres dépendance à l’alcool et dépendance à la nicotine)
• Stimulants comme les amphétamines, speed
• Ecstasie (drogue de synthèse)
• Cocaïne
• Substances à inhaler
• Gaz hilarant

Effet tranquillisant:

• Médicaments tranquillisants, notamment les benzodiazépines
• Somnifères comme les barbituriques
• Antalgiques
• Alcool en grande quantité
• Opiacés comme la morphine ou l’héroïne

Effet hallucinogène

• Cannabis (marijuana)
• LSD (abréviation de acide lysergique diéthylamide)
• Cactus Peyote, qui contient de la mescaline
• Champignons magiques

Polytoxicomanie

Le terme polytoxicomanie désigne une dépendance multiple. De nombreuses personnes dépendantes à une substance le sont également à d’autres en parallèle, ce qui complique considérablement le traitement.

Les signes suivants peuvent laisser penser à une dépendance:

• Désir fréquent et insurmontable,( par ex. de se connecter à internet, d'aller au casino,d'aller sur des sites pornos, de jouer, de chatter, de regarder la télévision,de boire en cachette etc...)qui engendre un isolement et une forte restriction des autres centres d'intérêt:
• Pertes de contrôle avec sentiments de culpabilité croissants
• Singularité qui dérange au sein du cercle des personnes proches (amis, partenaire, famille) et négligence
• Diminution de la capacité de travail
• Dissimulation / dédramatisation des habitudes
• Endettement et donc, passage dans l'illégalité
• Perte de la notion du temps
• Le degré de satisfaction disparaît toujours de plus en plus rapidement (sorte de développement d'une tolérance)
• Troubles psychiques en cas de sevrage: nervosité, irritabilité, dépression, troubles du sommeil, agressivité, pensées suicidaires
• Tentatives infructueuses répétées de se restreindre

Le chemin pour se sortir d'une addiction est long et sa durée sera proportionnelle à la durée de la dépendance. Le traitement ne pourra réussir que si le sujet est conscient,sort du déni et comprend qu'il est dépendant. Il doit réellement vouloir s'en sortir et devenir abstinent.Nous formerons une solide équipe et nous utiliserons les meilleurs outils pour vous aider.
Le mode de traitement dépendra de l'état psychiatrique, psychique et physique du sujet.
N'attendez pas pour vous faire aider!...LA VRAIE VIE VOUS ATTEND!